Coffret électrique

Comment bien choisir votre coffret électrique de distribution ?

Le coffret de protection désigne un dispositif essentiel dans toute installation électrique. De ce fait, il possède une fonction primordiale dans une maison ou un appartement étant donné qu’il réceptionne l’ensemble des lignes électriques. Pour bien choisir son dispositif, il faudra tenir compte de quelques critères importants.

Coffret électrique : définition et emplacement

Aussi appelé coffret de protection, le coffret électrique de distribution correspond à une sorte de tableau ou de boîtier où l’ensemble des fils électriques s’imbrique. Très souvent, il est placé à l’entrée du logement où il constitue l’organe central de l’intégralité de l’installation électrique. On se demande à quoi servent les tableaux électriques ? A vrai dire, ils regroupent les circuits électriques puis en accueillent les organes de protection et de sécurité. Eventuellement, le coffret électrique héberge aussi les automatismes correspondant à la domotique tels que la sonnerie ou les disjoncteurs.

Dans tous les cas, le tableau de distribution doit s’installer à l’intérieur du logement, en hauteur et près de l’entrée idéalement. Ainsi, les enfants sont protégés de tout accident. Compte tenu de la législation, ce coffre doit également se situer dans la GTL ou gaine technique de logement pour les immeubles rénovés ou neufs. Les dimensions du dispositif varient considérablement en fonction du nombre et de la taille des circuits électriques. Toutefois, la règlementation liée à la GTL impose que les dimensions minimales soient de 200 mm de profondeur, 600 mm de large et de 450 x 150 pour une habitation de moins de 35 m². En outre, il doit être facilement accessible et installé dans un lieu à l’abri de l’humidité, une précaution confirmée par le site www.prestawatt.fr.

Définir la taille du coffret électrique

La superficie du bâtiment permet de présélectionner le nombre de rangées nécessaires à l’installation électrique. De manière plus concrète, il faudra au moins une ou deux rangées pour les logements inférieurs à 35 m², trois rangées au minimum entre 35 et 100 m² et quatre rangées au moins pour les plus de 100 m². Pour peaufiner son choix, il semble utile de s’intéresser aux divers équipements du logement. En effet, tous les circuits électriques doivent être protégés par un appareillage modulaire s’installant au sein du coffret de chantier. Par conséquent, vous devez définir le nombre de modules à intégrer dans ce dernier en respectant les exigences de la norme NF C 15 – 100 qui régissent toute règle des rénovations totales et constructions neuves des logements résidentiels. Par exemple, deux prises modulaires, un bornier de mise à terre et un disjoncteur par circuit électrique s’avèrent nécessaires.

Pour déterminer le nombre de rangées à avoir, il faut tenir compte de l’ensemble des modules à poser dans les coffrets de distribution à savoir les dispositifs de protection (modulaires et différentiels), le parafoudre et le module de commande. À noter qu’un DDR occupe la place de deux modules tandis qu’un appareillage modulaire en prend un. Une fois que vous vous savez le nombre de rangées dont vous avez besoin, vous n’avez plus qu’à choisir entre les rangées de 13 ou 18 modules. Généralement, les logements résidentiels sont munis d’un tableau de répartition à 13 modules.

Coffret électrique pré-équipé ou nu ?

Prêt à être posé et donc plus facile à mettre en œuvre, le tableau électrique pré-équipé est doté d’un interrupteur différentiel à chaque rangée. Aussi, il comprend un nombre minimal de disjoncteurs nécessaires pour une installation électrique traditionnelle. À l’image des disjoncteurs 16 A, 20 A et 32 A, les dispositifs de protection des circuits électriques d’un logement sont intégrés dans le tableau avec un bornier de mise à terre. D’autre part, les divers appareillages modulaires sont câblés entre eux grâce aux peignes électriques. À part cela, il est faisable de le compléter sur les emplacements libres, avec un parafoudre, un éco-compteur et des modules de commande. Enfin, le choix d’un coffret de distribution pré-équipé vous offre un gain de temps considérable lors de son installation étant donné qu’il suffit de faire le raccordement avec le réseau électrique. Il est également évolutif et moins coûteux qu’un coffret nu.

Par ailleurs, le tableau électrique nu désigne un tableau vide à câbler et à équiper soi-même. Ainsi, vous sélectionnez vous-même vos composants, tout en considérant les modules que la norme impose. Par conséquent, la sélection doit être rigoureuse et parfaitement en adéquation avec l’installation électrique de l’habitation. Néanmoins, il faut tenir compte au préalable des dimensions de l’installation pour avoir suffisamment de place dans le boitier électrique, en vue d’installer tous les modules.

Les autres informations à considérer pour choisir le coffret électrique

Qu’importent le type et la marque de tableau électrique choisis pour effectuer votre installation, celui-ci ainsi que l’ensemble des composants doivent inéluctablement être certifiés NF. De ce fait, vous disposerez d’une installation électrique qui respecte les normes en vigueur.

Pour finir, en ce qui concerne l’emplacement du coffret, la norme NF C 15 – 100 impose l’installation du tableau électrique au sein de la gaine technique de logement. La disposition la plus prisée reste entre le coffret de communication et le panneau de contrôle. En outre, vous pouvez aussi poser un deuxième tableau de répartition à l’extérieur de votre habitation. Dans ce cas, il est recommandé de placer un coffret étanche pour protéger les divers composants contre les UV et l’humidité.